Bienvenu sur The Enchanted World Of Tales. Le forum a ouvert ses portes le 18 novembre 2017
Aucun pv attendu, seulement les scénario des membres et leurs pré-liens
Rejoignez-nous, un Event est en préparation

Partagez | 
 

 You're just one of my many toys [Terika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 41
● Arrivé(e) le : 27/11/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: You're just one of my many toys [Terika]   Mar 9 Jan - 23:09

Niels avait été informé d'un conflit qui avait éclaté le jour même. Une esclave avait attrapé les cheveux de Sif et avait tenté de la noyer dans une bassine d'eau. L'altercation avait été plutôt violente. Sif ne s'était pas laisser faire et avait ripostée mais une autre esclave s'était mêlée à la première. Les coups de griffes avaient été leur principale arme, faute de véritable arme entre les mains. Niels avait attrapé ses béquilles et s'était déplacé jusque la, pas trop loin du bâtiment dans lequel il était. Il dut hurler pour que les filles se stoppent net dans leur combat. Les vikings alentour s'étaient contenté d'observer la scène en ricanant, à son arrivée ils s'étaient tus.
Niels avança vers les trois filles, attrapa un poignard accroché à sa ceinture et le planta dans la gorge de l'une des attaquantes, du bas vers le haut. Tandis qu'elle retombait désespérément au sol, d'abord sur les genoux puis sur le dos, il fixa la deuxième fille d'un regard des plus menaçants.

- J'ai dit personne ne la touche.

Il s'adressa ensuite à l'un des vikings et lui demanda dans leur langue de s'occuper de l'esclave. Se tournant vers Sif, il la giffla du revers de la main. Elle avait malgré elle prit part au conflit mais il n'avait pas vu le début de la scène. Il lui indiqua ensuite le bâtiment d'où il venait, lui intimant ainsi d'y entrer. Il lui enboita le pas, trainant plus ses jambes qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 30
● Arrivé(e) le : 08/12/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Mer 10 Jan - 1:24

Terika, ou Sif, comme elle avait à présent l’habitude qu’on l’appelle, était au courant de ce qui se disait sur son compte parmi les autres esclaves. Qui était cette nouvelle qui n’avait la charge que des corvées les moins désagréables et qui logeait dans les appartements du Jarl ? Qu’avait-elle fait pour s’attirer ses faveurs ? On la traitait d’ensorceleuse, de prostituée. Mais Sif restait sourde aux provocations. Ces petites querelles d’humains lui importaient peu. Seule une petite esclave, peut-être, l’appréciait, une jeune fille de 15 ans engrossée par le guerrier à qui elle appartenait. La magicienne l’avait discrètement aidée à se débarrasser du parasite qu’elle portait dans son ventre avant que cela ne devienne trop visible. Heureusement les herbes n’étaient pas ce qui manquait dans cette forêt.
Que tous l’évite ou la déteste arrangeait bien les affaires de la jeune femme. Dès qu’elle avait un peu de temps libre (et cela lui arrivait plus souvent qu’aux autres esclaves) elle l’occupait à méditer et à essayer de récupérer la maîtrise de ses pouvoirs (les améliorations, bien qu’infimes, étaient réelles et elle ne désespérait pas de retrouver toutes ses capacités un jour), à dialoguer avec celui qu'elle avait définitivement renommé Lugo où à observer longuement son jeune maître en silence, analysant la moindre parcelle de son corps ou le plus infime frémissement traversant son visage impassible.
Sif s’était montrée d’une patience exemplaire avec Niels ; elle, habituellement si impétueuse s’était montrée docile et obéissante, et peu à peu elle commençait à cerner la personnalité du jeune homme. Il lui devenait moins ardu de deviner ses intentions et de répondre à ses attentes. Elle voulait se rendre indispensable auprès du Jarl, et avoir sa confiance. Elle appréciait se savoir intouchable par les autres guerriers  (au moins de ce point de vue-là elle était tranquille) mais à présent elle désirait plus de liberté d’action et ne plus être confinée à quelques lieux précis du campement.

Ce jour-là Sif était tranquillement en train d’effectuer sa corvée d’eau –la seule corvée vraiment désagréable car il fallait faire plusieurs allers-retours avec un seau entre le puit et la baignoire jusqu’à ce que celle-ci soit remplie- car le Jarl avait émis le désir de prendre un bain plus tard dans la soirée, quand une autre esclave l’avait interpellée alors qu’elle passait au niveau d’un enclos à bétail. C’était une femme à la carrure assez imposante qui avait pour fonction principale de s’occuper des vaches et des bœufs. Elle avait cru voir un serpent se glisser dans l’abreuvoir et avait peur de s’en approcher. Terika avait posé son seau et s’était avancé pour scruter l’eau. S’il y avait vraiment un serpent, elle préférait s’en occuper plutôt que de risquer que la pauvre bête se fasse tuer par les esclaves effrayés.

Deux mains fortes s’abattirent sur la tête et lui plongèrent la tête dans le bassin.

- Alors petite putain, à ce qui parait tu aimes sucer les serpents.

Elle essaya de se débattre mais on la tenait fermement par les cheveux. Les minutes défilaient et la mage gesticulait toujours, ne pouvant pas se noyer. La grosse femme finit par la sortir de l’eau, la maintenant toujours par ses boucles fournies, avec des yeux exorbités en hurlant à la sorcellerie. Elle lui frappa plusieurs fois la tête contre le rebord en bois de l’abreuvoir et la laissa sonnée dans la poussière. Sif ne mit pas longtemps à recouvrer ses esprits et se jeta sur son agresseur avec un hurlement de sauvage. Elles roulèrent brièvement sur le sol avant que ses mains ne trouvent le cou grassouillet de la vachère et qu’elle se mette à serrer de toutes ses forces. Sif regardait avec jouissance son visage virer au rouge puis au violet avant qu’elle ne se sente tirer violemment en arrière, puis rouée de coups de pieds. Elle roula sur elle-même pour s’éloigner de son nouvel attaquant et se remis vit sur ses deux pied. Elle eut à peine ne temps d’évaluer la situation. La grosse vache se mettait doucement à quatre pattes en crachotant et la pointait du doigt sans pouvoir articuler un mot à travers sa respiration sifflante.

- Ta copine voulait que je lui apprenne mes techniques. Toi aussi tu veux savoir comment j’ai fait pour atterrir dans la couche du Jarl ? Dit Terika en faisant un geste obscène avec les doigts.

La nouvelle arrivante se rua sur elle toutes griffes dehors. Sif croisa ses bras devant elle pour se protéger le visage avant de trouver un moyen de riposter. Un hurlement sonore arrêta net son assaillante et l’assaillie en profita pour lui mettre son poing en plein dans la face. Ce n’était pas fair-play mais cela faisait du bien. Elle se rendit compte que celle qui avait commencé les hostilités était toujours assise dans la terre mais reprenait des couleurs et surtout qu’une petite foule c’était formé autour d’elles. Au milieu de cette foule se trouvait Niels qui la regardait avec un air furibond. Elle croisa les bras avec un air de défi, elle n’avait pas commencé l’altercation, elle n’avait fait que se défendre. Elle se demanda tout de même depuis combien de temps il était là. Du coin de l’œil elle vit la grosse se relever avec précipitation en voyant le Jarl. Mais pas pour longtemps, un coup de couteau dans la gorge la fit se rallonger aussitôt. Terika le regarda faire sans frémir. Elle n’éprouvait aucune pitié pour celle qui l’avait agressée. Seule la gifle magistrale la fit sortir de son immobilité. La violence du geste lui fit tourner violemment la tête en la déséquilibrant, cela raviva sa colère mais Niels ne la regardait déjà plus. Elle ramassa le couteau de son maître et concentra toute sa haine et son sentiment d’injustice sur l’esclave qui avait réchappé aux foudres de son propriétaire. Puis elle obéit à contrecœur aux ordres du Jarl non sans un regard en arrière vers l’esclave dont les cheveux venaient de prendre feu. Elle entra dans  le bâtiment un petit peu moins en colère que quelques secondes plus tôt. A peine la porte refermée elle donna un violent coup de pied dans la première chose qui passait à sa portée (une table) et se mit à vociférer.

- Je n’ai pas mérité cette gifle. C’est l’autre qui a essayé de m’assassiner. Je n’ai fait que me défendre, et TE défendre aussi.

De colère elle envoya voler le poignard qui alla se planter dans une poutre de la bâtisse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 41
● Arrivé(e) le : 27/11/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Mer 10 Jan - 23:06

Niels la suivit et attrapa une chaise sur laquelle il se laissa retomber. Il laissa ensuite Sif se défouler avant qu'elle n'essaye de lui expliquer que ce n'était pas sa faute. On aurait dit une vraie diva, tout dans le drama. Ses gestes étaient souvent exagérés.

- Ferme-la...

Sa voix était presque remplie de lassitude. Il observa rapidement l'esclave. Elle avait pris cher, même si au final les deux autres étaient ressorties en moins bon état. Si l'une n'avait plus de leçon à retenir, la seconde allait sans doute ancrer ça dans sa tête dégarnie. Sif était la propriété de Niels pour l'heure, et de toute évidence son esclave favori, jusqu'à ce qu'il se trouve un meilleur jouet. Il était hors de question que quelqu'un d'autre que lui ne le casse.

- Approche.

Il lui fit signe de venir, histoire d'inspecter de plus près sa plaie. Elle avait la moitié du visage courte de sang et de poussière et des cheveux encore trempés qui dégoulinaient sur les épaules de l'esclave.
Niels attrapa une cruche en argent qui trainait sur la table (et qui par chance n'avait pas été renversée par la vibration du coup de pied de Sif) et servit un verre posé sur la même table. Il le tendit nonchalamment à l'esclave lorsqu'elle fut à portée de main.

- Personne ne se soucie des paroles d'une esclave. Laisse les parler.

Il lui fit signe de la main de se rapprocher un peu plus jusqu'à avoir son visage près du sien et ainsi observer plus attentivement les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 30
● Arrivé(e) le : 08/12/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Jeu 11 Jan - 0:07

Sif, qui faisait les cent pas en tapant des pieds sur les lattes d’un parquet autrefois verni, faillit exploser quand il lui dit de la fermer. Ce n’était pas la première fois qu’il lui faisait comprendre par une parole ou par un geste las qu’elle parlait trop à son goût ; souvent à tort à son opinion car depuis qu’elle était au campement viking elle avait observé un silence presque monacale. Elle se permettait bien quelques petites remarques de temps à autre mais si elle n’avait pas pu exercer un minimum sa langue habituellement acérée cela l’aurait rendue folle.  Pour être franche ce Jarl était parfois aussi amusant qu’un moine ayant fait vœu de silence. Le visage rouge et les joues gonflées comme une petite fille en colère elle s’apprêtait à lui renvoyer une réplique cinglante dont elle avait le secret mais il là coupa dans son élan quand il lui demanda plus doucement d’approcher. Sa fureur se dégonfla comme un ballon de baudruche, il avait le don pour la prendre de court. Elle tourna un visage à la mimique butée vers les deux yeux bleus glacés qui l’observaient avec attention. Elle obéit à l’injonction de son maître (mais pas immédiatement et en trainant des pieds pour ne pas paraitre trop complaisante à s’exécuter) et s’approcha de la chaise sur laquelle il avait choisi de s’assoir. Elle faillit repousser la timbale qu’il lui tendait, pretextant d’avoir assez eu à boire dans le bassin des vaches mais décida finalement de s’en emparer dans une mot et de la poser sur sa joue brulante. Il y avait des marques là où les articulations de Niels l’avaient frappée. Il n’y était pas allé de main morte et s’il s’était agi de quelqu’un moins résistant que Terika, la personne se serait probablement retrouvée avec une mâchoire déboitée dans le meilleur des cas. Il n’avait pas fallu longtemps pour que la jeune femme comprenne que sa force allait au-delà de celle d’un homme normal, et visiblement quand il frappait, il retenait rarement ses coups.

- Personne ne s’en soucie à part moi quand ladite esclave s’assure que ces paroles sont bien rentrées dans mon crâne à coup d’abreuvoir dans la tête ! lança-t-elle avec agressivité.

Sif s’agenouilla néanmoins face à lui pour qu’il puisse l’observer de plus près. Elle avait piètre mine : sa tunique en laine était toute poussiéreuse et couverte de sang ; ce sang qui s’écoulait toujours de la plaie ouverte qu’elle avait sur la tempe. Ses boucles étaient plus indisciplinées que jamais et à moitié trempées là où elles avaient été sauvagement plongées dans l’eau. Le morceau de toile de coton qu’elle avait mis ce matin pour les couvrir ne retenait plus rien. Elle avait les bras écorchés jusqu’au coude et bien sûr sa joue la lançait toujours un peu. Mais plus que les blessures c’était l’humiliation et ce sentiment d’injustice d’avoir été punie à tort qui la brûlait.

- Ne t’inquiètes pas ton précieux jouet n’est pas cassé, siffla-t-elle, de toute façon demain ce sera de l’histoire ancienne.

Elle détourna la tête, boudeuse et vexée. Elle n’avait pas soif et ne sachant plus que faire du gobelet, elle le posa sur le sol. Elle essaya de s’essuyer maladroitement le visage avec la main mais quelques gouttes de sang atterrirent quand même sur le pantalon du viking.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 41
● Arrivé(e) le : 27/11/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Jeu 11 Jan - 1:03

Il la laissa parler à son tour. Elle avait une fierté assez solide pour une esclave. D'autres, même aussi bien traitées, n'auraient pas dit la moitié de ce qu'elle avait dit ni fait la moitié de ce qu'elle faisait. Ca l'amusait.

- Oh dans ce cas ça va. Demain on pourra de nouveau s'amuser.

Il esquissa un petit sourire mesquin, se moquant ouvertement d'elle. Sans doute aimait-il assez la voir en furie. Il faut dire que ça en valait le détour, la voir s'énerver seule devant l'injustice dont elle était victime. Car il s'agissait bien d'une injustice. Elle était tombée au mauvais endroit au mauvais moment. Dans d'autres circonstances et avec d'autres personnes elle n'aurait pas été esclave mais peut-être vénérée, adulée et suivie par des simples prêts à croire le moindre signe de l'existence de leur Dieu.
Il reprit une expression plus sérieuse.

- Soigne toi maintenant.

Il l'attrapa par le menton et lui fit remonter le visage pour pouvoir la fixer droit dans les yeux. Il voulait qu'elle ne puisse pas fuir son regard et ne pas manquer un mot de ce qu'il disait.

- Je suis sur que tu y parviendras.

Il avait l'air sincère. Il voulait qu'elle utilise sa magie, il savait qu'elle parviendrait à utiliser ses pouvoirs mais il fallait qu'elle les entraîne. Une fois qu'elle sera capable d'user pleinement de ses pouvoirs, elle deviendra plus utile encore au Jarl. Restait encore à s'assurer qu'elle devienne une alliée. Il essuya un peu du sang avec le bout de sa manche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 30
● Arrivé(e) le : 08/12/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Jeu 11 Jan - 16:10

La magicienne lui lança un regard interloqué, ses grands yeux bruns écarquillés. Il était en train de se moquer d’elle et de son caractère de cochon sans s’en cacher –en même temps pourquoi aurait-il eu à la faire. L’insolence délibérée de Sif ne l’avait en rien provoqué et la jeune femme ne s’attendait tellement pas à cette remarque qu’elle dû se mordre la lèvre pour ne pas lâcher un rire nerveux face à son incongruité. Niels aimait visiblement la titiller et jouer avec ses nerfs comme un petit garçon dans une cour d’école primaire. Cela aurait presque pu être amusant si ledit garçon n’était pas commandant d’une armée de vikings sanguinaires et si cela ne se soldait pas par de grandes gifles en plein visage. La fée avait beau être quasiment immortelle, une baffe restait une baffe et elle en ressentait quand même la douleur cuisante.
Il la tira par le menton pour l’observer de plus près et déséquilibrée elle dû se retenir à lui pour ne pas basculer en avant. Ces jeux de regards ne l’impressionnaient pas. Une autre esclave aurait probablement baissé les yeux en attendant que le Jarl ai terminé mais pas Terika. Elle prenait un malin plaisir à soutenir ce regard perçant autant qu’il était nécessaire et sans fléchir.
Lorsqu’il lui adressa de nouveau la parole, son ton était presque agréable. La jeune femme garda son expression neutre mais se demanda à quel jeu il pouvait bien jouer et en fut d’autant plus déconcertée lorsqu’il lui essuya la joue d’un geste qu’on aurait pu prendre pour de l’affection.

- Bien.

Elle aussi voulait jouer. Se redressant, elle prit avec douceur la main du jarl encore posée sur sa joue et la reposa délicatement sur ses genoux. Elle se leva et regarda autour d’elle. La pièce dans laquelle ils se trouvaient devait autrefois servir de pièce commune aux habitants de la petite bâtisse mais les meubles restant après leur départ –qui semblait avoir eu lieu dans la précipitation- avait été recouverts par des peaux de bêtes et des tentures au tissage compliqué représentant scènes de batailles et diverses symboles runiques. Un bouclier rond était accroché au mur et une lance était nonchalamment posée à ses côtés. Quelques bougies étaient dispersées sur les meubles servant pour tout éclairage lorsque la nuit se mettait à tomber, au milieu d’un micmac d’objets plus ou moins précieux éparpillés, surement un quelconque butin de guerre.
Sif trouva rapidement ce qu’elle cherchait. Elle traversa la pièce pour ramener un petite bassine en étain dans laquelle elle versa le contenue de la cruche. Elle détacha le carré de tissus toujours accroché dans ses cheveux et le laissa tremper dans l’eau ; puis elle s’accroupie devant Niels pour poser le tout sur le sol. D’un geste fluide elle ôta son épaisse tunique de laine verte pour se retrouver avec une fine chemise en lin pour tout habit. Elle reprit la position à genoux qu’elle avait quittés un peu plus tôt et récupéra le carré de coton à présent trempé. Elle l’essora pour le tendre à Niels.

- D'abord, lave-moi, maître, murmura-t-elle langoureusement en vieux norrois avec une expression indéchiffrable.

Ces quelques jours avaient été suffisants à la mage pour habituer son oreille à la langue, à force d’y être plongée en immersion presque totale, d’autant plus que sa connaissance de deux langues scandinaves avait grandement accéléré le processus de compréhension. Et bien qu’elle ne pouvait pour l’instant construire que des phrases très simples, elle comprenait à présent plus de des deux tiers de ce qui se disait autour d’elle.


Dernière édition par Terika Dulac le Ven 12 Jan - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 41
● Arrivé(e) le : 27/11/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Ven 12 Jan - 0:24

Elle retira sa main puis s'éloigna de lui. Il la quitta des yeux un court instant, portant son regard sur le reste de la pièce, un peu dans le vague. Lorsqu'elle s'approcha il reporta son attention sur elle. Elle s'accroupie devant lui et retira sa tunique, laissant appercevoir un peu plus de sa peau foncée. Avec le faible éclairage qui traversait la pièce, la scène n'en était que plus belle.

Il attrapa le tissu mouillé qu'elle lui tendait et le laissa retomber sur la table tout près de lui. Il força ensuite l'esclave à se relever, l'aidant en la tirant par le bras, puis à venir sur ses genoux à lui. Alors seulement il reprit le tissu et lui épongea superficiellement le visage. Il la saisit un peu violement et la rapprocha encore un peu plus de son visage, la fixant droit dans les yeux et s'adressant à elle d'une voix presque menaçante, elle devait en avoir l'habitude à présent.

- Essayerais-tu de leur donner raison esclave ? N'essaye pas de m'envoûter, je pourrais être bien pire.

Un sourire mauvais aux lèvres il la relâcha, lui rendant le tissu pour qu'elle se débrouille d'elle même.

- Frotte-toi puis termine ton travail. Mon bain ne va pas se remplir seul.

Il s'humecta les lèvres en l'observant de haut en bas puis, sans vraiment la regarder, lui adressa une fois de plus la parole d'un ton neutre.

- Tu pourras peut-être m'y rejoindre. Et demain tu auras une escorte pour aller cueillir les plantes que tu veux, en restant proche du campement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 30
● Arrivé(e) le : 08/12/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Ven 12 Jan - 1:36

Sif se laissa manipulée par Niels avec docilité. Elle écarta ses cuisses dénudée pour s’assoir confortablement sur les genoux de son maître. Elle ferma les yeux quand il posa le tissu humide et froid sur son visage et ne tressaillit même pas lorsqu’il le passa sur la plaie qu’elle avait au front. Elle n’ouvrit les paupières que lorsqu’il la rapprocha encore de lui avec un mouvement plus brusque.

- Je préfère être accusée d’un crime que j’ai commis plutôt qu’à tort, susurra-t-elle d’une voix aussi suave que celle de Niels était acide.

Elle lui rendit son sourire et récupéra le bout d’étoffe qui arborait à présent une teinte rosâtre. Elle le laissa finir de parler, l’observant en penchant légèrement la tête avec le petit sourire mutin qui ne décollait toujours pas de ses lèvres. Une goutte d’eau roula de sa tempe, glissant le long de sa joue ronde, elle la recueillit sur la pointe de la langue. Le goût était légèrement métallique.

- Bien mon maître, répondit-elle une fois qu’il se tu.

Avec des gestes lents et calculés, elle se releva et se pencha pour récupérer la bassine aux pieds du Jarl. Elle recula de quelques pas, s’accroupit sur une peau de bête qui servait de tapis et se mit à laver chaque parcelle de son visage avec méticulosité. De temps à autre quelques gouttes tombaient sur sa chemise qui devenait transparente par endroit dévoilant un peu plus de sa peau hâlée. A intervalles réguliers elle plongeait le tissu dans la bassine pour en éponger le sang qui s’y était imprégné. Seul le bruit de l’eau rompait le silence religieux qui s’était installé dans la pièce. Elle passa ensuite à ses bras écorchés toujours avec des gestes plein de langueur dans un ballet hypnotisant de perles ruisselant sur son corps brun. Sif transcendait une activité anodine en rituel consacré.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRE

● MEMBRE ●

Voir le profil de l'utilisateur

● Colombes : 41
● Arrivé(e) le : 27/11/2017

L'autre miroir
● Mes capacités sont:
● Mes relations:
● Dans mon sac j'ai:



MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   Dim 21 Jan - 19:09

Niels la laissa s'éloigner pour se laver seule. Il s'appuya alors sur le table à côté de lui et observa l'esclave faire dans les moindres détails. Si elle n'était pas parvenue à l'envouter, elle le fascinait tout du moins. Au final c'était presque la même chose.
Elle semblait jouer un jeu, elle le faisait exprès, ce n'était pas possible autrement. Niels ne pouvait plus détacher son regard, il n'en avait aucune envie. Pas plus lorsqu'un de ses hommes entra dans la pièce. Il lui fit simplement signe de sortir de la, sans même lui prêter un regard. Il ne voulait pas être dérangé. L'homme ne se fit pas trop prier et referma presque aussitôt la porte. Il repassera plus tard si c'était vraiment important.

- C'est bon maintenant. Va chercher de l'eau pour le bain.

Elle y terminera sa toilette, il ne lui laissera pas d'autre option. A présent qu'elle l'avait teasé il voulait connaître chaque parcelle de son corps, observer sa peau brunâtre de plus près et sans doute, lorsque l'excitation sera montée, la déshonnorer comme il se devait. Jusqu'à présent il avait fait attention de ne se mettre à dos aucun dieu et aucun puissant magicien mais elle jouait avec ses nerfs et il ne la laissera pas faire encore longtemps.

- Dépêche-toi.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: You're just one of my many toys [Terika]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're just one of my many toys [Terika]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» SDA toys r us
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» CANNELLE CANICHE TOY 9 ANS
» Votre prenom sous toute les formes !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Enchanted World Of Tales :: Monde des contes :: Les Terres Centrales :: ➢ Les Bois dorés
-
Sauter vers: